STARTUP DE LA SEMAINE : TRANSYNC

Cette semaine , Ionis361 vous présente la startup Transync, incubée à Montpellier depuis septembre 2018. A l’origine du projet, Maria Strenina, arrivée en France il y a quelques années et son équipe de développeurs qui évolue entre la France et Moscou.

Que propose Transync ?

Une technologie de communication qui vous permet d’échanger par téléphone, directement dans votre langue natale avec vos amis et partenaires commerciaux étrangers, n’importe où dans le monde sans carte SIM. Fini la barrière de la langue et les échanges limités!

Notre technologie nous permet de développer divers services, adaptés à différents besoins : une application mobile pour passer vos appels, appels vidéo et communiquer via un chat directement avec des personnes de langue étrangère simplement avec votre téléphone portable, une plate-forme pour les appels vers des téléphones fixes dans les hôtels, les banques et les bureaux ainsi qu’une plate-forme pour les réunions de travail à l’international et les séminaires scientifiques.

Quelles ont été les étapes clés dans le développement du projet en 2018 ?

En 2018, nous avons eu la chance de participer au Hacking de l’Hôtel de Ville au mois de mars à Paris. Nous avons également présenté notre projet devant le jury de l’incubateur IONIS 361 qui a accepté notre candidature et que nous avons intégré à Montpellier depuis le mois de septembre. Enfin nous avons participé au salon des entrepreneurs à Marseille en octobre. Et bien sûr, la création de l’entreprise et les échanges avec de nouveaux partenaires, stagiaires et clients potentiels.

Que prévoyez-vous pour 2019, quels seront vos plus gros challenges ?

Au cours de l’année 2019,  nous préparons notre entrée sur le marché, avec le déploiement de la plateforme de télécommunication pour les appels avec la traduction direct sur des téléphones fixes. Un défi puisqu’il s’agit de télécommunications complexes, en intégrant la coopération avec les opérateurs de téléphonie fixe et IP téléphonie.

Nous prévoyons également de développer des plates-formes pour les offices de tourisme régionaux. Nous continuons de développer le projet et souhaitons attirer des investisseurs.

Nous sommes très heureux de rencontrer de nouveaux collègues, des partenaires et nous allons élargir notre coopération dans la région !