Femmes entrepreneures

A l’heure où la parole des femmes est de plus en plus libérée et où ces dernières n’hésitent pas à s’imposer, à s’affirmer, nous sommes encore loin d’une égalité entre femmes et hommes.
Lorsque le sujet de l’entrepreneuriat au féminin est abordé, les mêmes questions reviennent :

  • Est-il difficile de s’imposer dans un mode d’hommes ?
  • Comment gérer la vie de famille et professionnelle ?
  • Est-ce plus difficile de monter son entreprise lorsque l’on est une femme ?

Nous pourrions tout aussi bien nous demander en quoi une femme n’aurait-elle pas les mêmes motivations et freins à entreprendre qu’un homme ? Et si, les hommes n’ont-ils pas, eux aussi, une vie familiale ?

Source : www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr

Mais, les chiffres sont sans appel. En 2019, on constate encore un large écart entre dirigeant et dirigeante d’entreprise. Cependant, les femmes entrepreneures sont bel et bien présentes et ce n’est pas les idées qui leur manquent !

Nous sommes allés à la rencontre de ces femmes d’affaires, débordantes d’énergie et d’idées innovantes avec pour ambition d’apporter leur contribution pour améliorer le quotidien d’autrui.

Sophie Combettes Sirech – Co-fondatrice de Spotyride

Faciliter la gestion des bases de sport et loisirs, c’est ce que fait Sophie avec Spotyride. Créateur de solutions digitales dans le domaine des sports de glisse, Spotyride accompagne les bases de sport et loisirs dans la digitalisation de leurs activités et la simplification de leur communication dans le domaine du digital. Avec Philippe, les deux co-fondateurs ont su détecter les opportunités entraînées par le développement des nouvelles technologies pour digitaliser les structures de loisirs et proposer aux pratiquants d’accéder aux offres de service facilement, partout et en temps réel.

Charlotte Tandou – Fondatrice d’Orkeys

L’ère du digital c’est aussi ce qui a inspiré Charlotte. En se questionnant sur l’avenir de son filleul et des jeunes en général, à l’aise avec les technologies numériques, elle s’est rendue compte des progrès qui pouvaient être faits en termes d’orientation si l’on mettait à disposition de tous des outils digitaux aidant dans la détermination de sa voie professionnelle.

C’est de là qu’est né Orkeys, une application pour les personnes à la recherche de leur voie professionnelle. Elle leur permet de découvrir le quotidien de différents professionnels grâce à des vidéos immersives mises en ligne en temps réel. L’idée est de permettre à n’importe qui de se projeter dans un métier et de savoir si oui ou non elle souhaite l’exercer. De plus, toutes les informations nécessaires (études, formations, établissements, …) pour accéder aux différentes professions sont mises à disposition.

Catherine Feunteun – Fondatrice d’Episod’in

Une application, c’est également ce que propose Catherine avec Episod’in, un concept de littérature adapté aux smartphones. Il s’agit de proposer une expérience de lecture et de création littéraire complètement adaptée à l’usage des smartphones. Comme nous l’explique sa fondatrice, l’objectif d’Episod’in est d’attirer à la lecture ceux qui s’en éloignent, notamment les millenials.

 

Elles allient vie professionnelle, vie familiale et sociale parfois même couplées avec des études en  alternance en entreprise. Ces femmes modernes ont de nombreuses sources d’inspiration.

« L’ouverture au monde et aux autres grâce à mon entourage, mon réseau professionnel et nos voyages qui sont de réelles sources d’inspiration », nous confie Sophie

Toutes curieuses, elles s’inspirent de leurs expériences au quotidien, de l’actualité, apprennent et tirent des leçons des parcours d’autres femmes et hommes entrepreneurs.

Et quand une dose de motivation est nécessaire, Charlotte nous livre son secret :

« De temps en temps j’aime bien lire des citations, mine de rien certaines permettent de se remotiver quand on en a besoin ! »

Chez IONIS 361, ce sont ces femmes pleines de ressources qui nous inspirent. Nous avons donc voulu savoir quel serait leur conseil pour un(e) futur(e) entrepreneur(e).

Pour Catherine, « Les futurs entrepreneures et entrepreneurs doivent mettre leur énergie, leur talent et leurs énormes compétences au service des humains et de la nature. »
Il n’est pas nécessaire d’attendre le bon moment ou l’idée parfaite, qui risque de ne jamais arriver, pour entreprendre. « Parfois, on obtient de bonnes idées à des moments absolument improbables… Et c’est ça qui est génial ! » nous livre Charlotte. Pour elle, « on tend réellement vers la bonne idée que lorsqu’on la confronte aux jugements des autres et qu’on l’adapte pour répondre à un réel besoin ».

Sophie nous fait part de sa conviction qu’il ne faut « jamais lâcher, savoir écouter les autres pour faire avancer sa réflexion, se remettre en question mais ne pas jamais oublier ses valeurs, ses convictions, … »

Garder confiance en soit, se remémorer les raisons pour lesquelles on se lance dans l’entrepreneuriat tout en gardant en tête ses objectifs, et surtout, oser. Charlotte nous l’assure « L’entrepreneuriat est une très belle aventure qu’on ne regrette pas ! »